Coucou toi, tu es tombé(e) sur mon blog, je vais donc partager avec toi mon avis sur mes lectures. Tu y découvriras mes coups de cœur ainsi que mes vidéos YouTube & TikTok. J'espère que tu passeras un bon moment et que tu me donneras ton avis. Bonne lecture à toi ♡ Ophélie

mercredi 30 novembre 2022

Sorties livresque du mois de décembre

 


Ceux que j'ai déjà en ma possession:


Ceux qui me tentent:





vendredi 25 novembre 2022

Weak hero class

 



Si Eun n'a d'autre intérêt que d'étudier. Lorsque quelqu'un le provoque, il ne recule pas devant le défi qui se présente à lui. Il s'est protégé intelligemment en prenant des décisions rapides et en faisant bon usage de son entourage. Cependant, il est en danger, et il reçoit l'aide de Soo Ho et de Bum Seok. Une grande amitié naît lentement entre eux trois alors qu'ils essaient de survivre dans une école où les brimades sont toujours présentes. La façon dont Si Eun, Soo Ho et Bum Seok font face aux gens et à la violence montre comment les adolescents les plus faibles deviennent forts.


Cette série est d’une puissance, jusqu’aux deux dernières minutes, on en veut encore. Vraiment, j’ai adoré et c’est un euphémisme. Trop de violence, jalousie, manque de confiance en soi, violence domestique, drogue, gang. 


Un vrai melting-pot qui donne un résultat de malade. C'est une adaptation de manga, j'aurais tellement aimé qu'il y ai une saison 2.



Qu'est ce qu'un service presse ?

 


Service presse (SP): qu'est ce que c'est et est-ce une bonne idée?

Comme vous le savez, il m’arrive de recevoir ce qu’on appelle des Services Presse, autrement dit, des livres gratuits envoyés par des maisons d’édition. Le service presse peut-être sous format d’epub ou papier, tout dépend des éditeurs et des auteurs. Pour ma part jusqu’à 2020, 90 % de mes SP étaient en version papier, mais depuis deux ans, j’en ai de plus en plus en EPUB.

Il faut savoir qu'un service presse peut être une vraie découverte, mais aussi une contrainte. Eh oui ! 😅

Entre l’instant où vous avez le livre et le moment où vous devez publier votre avis, il faut maximum un mois. Vous me direz un mois, c’est large, mais quand on reçoit 10 ou 20 SP, cela devient très compliqué ; de plus, il faut le lire au bon moment, en fonction de son mood. 
Sachez que tous les SP ne sont pas à rendre sous un mois ; si ce sont des auto-édités, on peut avoir un délai plus large, ce qui est bien pratique. Pourquoi ce délai, me direz-vous ? Parce que chaque jour, des dizaines de livres font leur apparition, de ce fait les précédentes sorties ne sont plus d’actualités. Voilà le pourquoi du comment😆

Il est vrai qu’il m’arrive de dévorer 3 livres pendant la semaine et pire, pendant mes vacances. Donc vous me direz, c’est une chose haïssez pour toi de lire les SP. Mais il y a une autre équation qui rentre en jeu, l’écriture de la chronique, je suis plutôt lente dans cet aspect. J’aime réfléchir à ma lecture, livrer l’essence du livre, décrire l’ouvrage, son contenu, mon avis, les aspects positifs et négatifs de l’ouvrage, et cela prend du temps. Surtout, je relis plusieurs fois mes chroniques, car je veux éviter de bâcler mon travail.

Donc, un mois, c’est tenable, mais parfois il est vrai qu’à l’instant T, je n’ai pas envie de dévorer le service presse parce qu’un autre roman m’attire et dans ce cas, ça devient compliqué.

Mon mot d’ordre : la lecture doit avant tout rester un plaisir et pas une contrainte, je me suis trop souvent vu faire des challenges pour vider ma PAL , car certains mois, je me retrouvais avec 30 livres à chroniquer avec un délai de 30 jours. Quand cela arrive, la lecture n’est plus un plaisir, mais une obligation et cette sensation de devoir imposer ne m’intéresse pas.

C’est pourquoi maintenant, je choisis mes SP et je ne dis plus oui à tout le monde. Il est vrai que lorsqu’un auteur nous contacte, nous avons envie, en tout cas pour ma part de l’aider et de découvrir son ouvrage. Même si parfois ce n’est pas notre style de prédilection et que nous savons que nous n’allons sûrement pas accrocher.

Il y a aussi un autre travers du service presse, les éditeurs qui finalement ne publient pas ta critique.😓

Il arrive que je rédige un avis sur un livre qui n’est pas republié ensuite par l’éditeur à l’origine du service presse. Vous me direz pourquoi ? Peut-être que la chronique n’est pas assez élogieuse. Car, que ce soit un SP ou ouvrage que j’achète, je reste impartiale et émets un avis de la même manière.

Je sais que l’auteur a pris du temps et y a mis tout son cœur. Mais, si le livre à des défauts, il faut lui dire afin qu’ils tiennent compte des remarques et lors de son prochain ouvrage, il ne réitère pas certains aspects qui ont pu déplaire. On ne peut pas plaire à tout le monde, et plaire à tout le monde saurait plaire à n’importe qui non ? Mais je pense qu’une chronique bien faite et écrite peut être constructive et donner envie à une personne d’acheter un ouvrage ou à l’auteur de savoir que certains aspects de sa plume peuvent déranger.

Après, tout éditeur a le droit de publier ou non ce que je propose. Mais c’est dommage que parfois, on ait passé des heures sur une chronique et que celle-ci passe à la trappe, car elle ne correspond pas à ce qu’on attend.
Heureusement, cela est très rare, mais sachez que ça peut arriver.

Après,
 ce n’est pas parce qu’un ouvrage ne m’a pas plu qu’il ne plaira pas à d’autres. Tout œuvre, même s’il ne plaît pas, a toujours quelque chose de positif. Il m’est déjà arrivé de dire à un auteur : « j’ai lu votre livre et je peux vous donner ma chronique par contre celle-ci n’est pas très positive ». Suite à cela, je discute avec lui pour lui expliquer ce qu’il m’a déplu et il n’a pas d’obligation de la publier.

Mais dans tous les cas, je reste honnête quoiqu’il arrive, pour vous dire, le début de chacune de mes chroniques en SP. a un rappel qui précise que mon avis sera impartial.

Admettons que vous recevez une proposition de service presse sur un livre qui ne vous intéresse pas ? Allez-vous l’accepter quand même ?
Moi aujourd’hui, je vous dirais non, je préfère éviter le malaise.

Pour conclure sur le sujet, je dirais que le service presse est un très bon moyen pour les auteurs de se faire connaître, pour les maisons d’édition d’avoir une pub gratuite ainsi qu’une bonne visibilité ; pour le chroniqueur de découvrir de nouveaux auteurs pouvant aussi parfois les rencontrer afin discuter avec eux. C’est 100 % gagnant-gagnant !

J’estime que le blog reste une activité de loisir et non une course à la notoriété. Donc, s'il vous plait prenez du plaisir à lire, c'est le plus important. 😏😏

mardi 22 novembre 2022

Service presse


 Voici mes SP à lire d'ici le 22 décembre pour mon challenge à la découverte de nouveaux auteurs français.