mercredi 16 mars 2016

❤ La maison de la pierre - Le joyau T1.5 - Amy Ewing ❤


Auteur:  Amy Ewing

Editions:  R-jeunes adultes

Pages: 72

Prix epub2€

Date de parution: 7 juillet 2015

Style: jeunesse, science fiction

Synopsis: Dans Le Joyau, vous avez suivi la vie de Violet sous le joug de la duchesse du Lac. Avec cette nouvelle exclusive d'Amy Ewing, vous allez entendre l'histoire de Raven Stirling, achetée comme Mère-Porteuse par la cruelle Comtesse de la Pierre.
Quand elle est acquise aux Enchères, Raven comprend d'emblée que les choses vont mal se passer. Et lorsqu'elle arrive au palais de la comtesse, elle découvre bientôt que celle-ci la considère davantage comme un cobaye pour ses expérimentations sadiques que comme Mère-Porteuse d'un éventuel enfant. Raven n'a plus alors qu'une idée en tête : s'échapper... et revoir Violet, sans jamais oublier qui elle est et que sa vie lui appartient.
Mon avis: Ayant adoré Le joyau, je me suis lancée dans ce court ouvrage, pour ainsi dire cette nouvelle inédite, emportée par l'impatience d'attendre la sortie du tome 3 de la série en Octobre. Allez, on y va ! 

Au premier regard, la couverture paraît énigmatique, et il est difficile de trouver un sens à cet oiseau en plein envol, s'échappant d'une cage. L'ambiance est très froide et plutôt sombre, avec cette fumée grise tout autour. Mais au fil de la lecture, tout prend son sens ! Ainsi, cette ambiance reflète le froideur d'âme des personnages et l'endroit où se déroule l'histoire. Donc, très bon choix de couverture à mon goût.

Si dans Le joyau, nous avons suivi l'histoire de Violet, ici l'on suit l’histoire de Raven Sterling. Pour ceux et celles qui ont déjà lu le tome 1 "Le Joyau", vous savez que Raven est la meilleure amie de Violet, et qu'elles se sont rencontrées au centre de formation des mères porteuses. Sinon, bah vous le savez maintenant :)

Dans le tome 1 Violet nous parle souvent de Raven. Celle-ci a été achetée par la comtesse de la pierre, et les deux amies vivent sans pouvoir se voir ni même communiquer.  On voit à travers le regard de Violet que Raven n'est plus la même femme : elle dépérit, maigrit et devient l'ombre d'elle-même. On se demande donc ce qui a bien pu lui arriver et c'est tout l’intérêt de ce hors série !!

Tout commence au moment de la mise aux enchères. Raven est une jeune femme, forte, avec beaucoup de caractère, ce qui va lui valoir une partie de ses malheurs. Elle est beaucoup moins bien traitée que Violet, sa vie à côté de celle de son amie est un enfer. 

Dès le premier jour, elle est enfermée dans une cage (on comprend mieux la couverture!) et se fait mutiler, pour le plus grand bonheur de sa maîtresse, la comtesse de la pierre, et de son bras droit Frédéric. Raven n'est pour sa maîtresse que "le lot 192", "sa chose".

Raven, qui pensait à l'époque que l'Institut était la pire chose, va vite se rendre compte que ce n'est pas le cas, et vivre un enfer dans cette maison. Emilie, son homme de chambre, veut "son bien", mais il n'en reste pas moins cruel. 

Sa condition physique va changer, et elle va devoir résister mentalement pour survivre. On va la torturer, l'humilier, l'affamer, la traiter comme un animal (avec une laisse et une gamelle au sol pour boire). Bref, elle n'est qu'une expérience de plus pour la comtesse...

"  Revoir? Voilà qui n'augure rien de bon. Combien de mères porteuses la comtesse a-t-elle eues? Et... que leur est-il arrivé? Je me fige..."

La relation entre Violet et Raven est très présente dans ce livre, car c'est par la pensée de son amie que Raven va tenir face à ce qu'elle endure. 

En conclusion, ce livre est très court (en même temps, c'est le but de la nouvelle), mais néanmoins passionnant ! Il est poignant et à la fois révoltant, la condition des mères porteuses est juste affligeante. Raven est un personnage très intéressant, que j'apprécie de plus en plus, je suppose grâce à ce livre. J’espère que dans le tome 2: La rose blanche, on apprendra encore plus de choses sur elle afin de voir son évolution. Il me tarde de le lire ce mois-ci!

Citations:
"L'image des gencives sanguinolentes et des yeux perçants de Frédéric suffit à me tenir tranquille."

"Emile, je suis dans une cage. On m'a enlevée à ma famille à l'âge de douze ans. J'ai enduré des souffrances indicibles, j'ai saigné, j'ai rendu tripes et boyaux... tout ça pour que je puisse porter l'enfant de l'une de ces femmes riches complètement tarées. Maintenant je suis ici, je viens d'être estropiée avec un hameçon par un psychopathe, et une autre folle a menacé de me couper la langue hier soir. Ça fait déjà un certain temps que ma vie est un supplice" 

Tome 2 et Tome 3 (octobre 2016)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire