vendredi 13 mars 2015

Le joyau T1- Amy Ewing

Auteur: Amy Ewing

Pages: 464

Edition: R

Date de sortie: 18 septembre 2014

Prix: 17€90

Synopsis: Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d'être formée dans l'optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l'opulence et le luxe, c'est la descendance...
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l'Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l'appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l'étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.
Violet doit accepter ce sinistre quotidien... et tâcher de rester en vie. Mais c'est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au cœur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu'ils redoutaient..

Mon avis:
Que dire pour commencer ? Déjà peut-être que ce livre m'a beaucoup fait penser à The Book of Ivy ^^
Aussi que la couverture est juste sublime, et que c'est souvent une belle couverture qui me fait acheter un livre (et/ou qui me donne envie de le lire). Enfin, que le style de cette couverture n'est pas sans nous rappeler la fameuse trilogie de La sélection de Kiera Cass.


"1: voir l'objet tel qu'il est. 2: se le représenter mentalement. 3: le plier à sa volonté"


Bon, maintenant, on peut y aller ^^


Dans ce premier tome (puisqu'il y en aura bien sûr plusieurs), on est plongé dans un univers un peu particulier. Il y a deux territoires : celui du Joyau, qui est constitué de 5 "cercles", et celui des pauvres, le Marais. Toutes les richesses de ce monde sont concentrées assez logiquement dans le Joyau, et les pauvres du Marais travaillent pour les riches, parmi les cinq cercles. Le seul problème est que les femmes du Joyau sont stérilisées afin de pérenniser les alliances des cinq cercles, et qu'elles doivent donc faire appel à des mères porteuses issues du Marais. Pourquoi, me direz-vous ? Parce qu'elles sont porteuses du gène "Les augures", et sont donc capables de façonner le bébé selon les caractéristiques voulues de la mère. C'est assez compliqué et plutôt étrange, je sais, mais je dois raconter sans rien vous dévoiler :p


J'ai trouvé l'histoire plutôt compliquée à comprendre au départ, mais au fil des chapitres et grâce au talent d'écriture de l'auteur, on se retrouve finalement saisi par une intrigue dont on arrive plus à se détacher. Malgré tout, j'émets une petite critique sur le monde crée par l'auteur, qui reprends les mêmes formules que des dizaines d'autres romans, à savoir l'opposition riches/pauvres via des sortes de districts ou de territoires, et une romance impossible entre les deux camps. C'est un peu toujours pareil et prévisible, mais bon, il faut croire que ce sont les histoires que se vendent bien :p

Bref, la fin reste intéressante et nous promets un deuxième tome haletant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire