mardi 13 mars 2018

La légende des quatre-Cassandra O'Donnell





Ils sont quatre. Quatre héritiers de leurs clans. Ils doivent s'unir pour survivre ...Loups, tigres, aigles et serpents. Quatre clans ennemis ...Les yokaïs , créatures tantôt humaines tantôt animales vivent dans une harmonie fragile ...Sur les terres humaines, la tension est palpable ...Maya, l'héritière du clan des loups et Bregan, des tigres sont les garants de la paix ...mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus?

Je tiens à préciser que mon avis reste objectif, comme toujours. Il s'agit certes d'un envoi d'une maison d'édition, mais j'ai pour principe de reste objective et impartiale, par respect pour moi-même et pour l'éditeur. Maintenant que tout cela est précisé, passons à la critique :)


Déjà, pour commencer, parlons un peu de cette magnifique couverture qui nous tape directement à l’œil, franchement comment ne pas succomber à cet ouvrage quand on voit cela ?

Dès le départ, l’histoire nous emmène dans un monde où l’homme à force de guerres et de conflits a tout massacré, cela vous rappelle quelque chose ? Au final se sont des peuples mi-humains, mi-animaux qui ont réglé le problème en les contraignants à rester dans de petites villes, ses hommes ont été modifiés au court du temps, les livres racontant la guerre, la technologie passée et les armes ont disparu, afin de faire régner la paix sur ce nouveau peuple. Mais c’est sans compter sur la nature destructrice de l’homme qui va vouloir changer toute cette harmonie, passer de grands destructeurs à petits paysans très peu pour certains d’entre eux.

Bregan regardait défiler des murs de pierres, d’anciennes routes et des immenses tas de débris recouverts de verdure. Il n’avait pas connu le temps des hommes, celui d’avant la grande destruction. Il ne savait que ce qu’il avait lu dans les livres d’histoire écrits en anglais, une langue ancienne. Ils racontaient que plusieurs milliers d’années plus tôt, les hommes, alors bien plus nombreux, s’étaient adonnés à de terribles guerres, qu’ils avaient épuisé les ressources de la Terre en détruisant les rivières, les mers, les océans, les forêts et la faune, et ce faisant ils avaient détruit le monde dans lequel ils vivaient. Bregan ne doutait pas de la véracité de ces récits ; il existait, partout, au sein des terres neutres, des vestiges de cette ancienne et terrible civilisation, mais il avait du mal à imaginer ces grandes cités remplies d’immeubles, ces étranges machines qui roulaient, ces appareils qui permettaient de se déplacer à distance ou même ces grands ponts de métal. Du mal à croire que les hommes aient pu changer à ce point. Du reste, était-ce le cas ? Oh bien sûr, les humains vivaient à présent dans des cabanes en bois, ils circulaient à pied ou à cheval et leur vie se résumait principalement à cultiver, chasser, faire de l’élevage, tanner les peaux, coudre, broder et apprendre à lire et à écrire, mais leur goût pour le sang et la destruction avait-il disparu pour autant ? Le tigre était loin d’en être certain.

J’ai adoré ce premier tome du début à la fin. C’est un gros coup de cœur pour moi. Je me suis vite attaché aux personnages, les quatre héritiers : Maya, Bregan, Nel et Wan. Les pages défilent très vite et on se rend compte bien trop tôt que c’est déjà la fin et qu’il va falloir patienter pour lire la suite, car en moins de deux heures cet ouvrage est dévoré.😂

Ici, on découvre Maya, l’héritière du clan des loups, Bregan, l’héritier des tigres et son petit frère Mika. Tous les trois sont persuadés qu’en discutant on peut préserver la paix instable qu’il y a entre leurs clans. Sauf que vous l’aurez compris dans leurs lois, les différents clans n’ont pas le droit de s’adresser la parole et c'est très difficile, car ils se vouent une grande haine. Grâce à Mika qui est très curieux et qui ne comprend pas ses lois, car il n’a que six ans et demi, ses lois vont être totalement enfreintes tout d’abord avec Maya, puis avec Nel et ainsi de suite. 

"... — T’es encore fâché ?
– Un peu, reconnut Bregan.
Mika prit une ou deux secondes de réflexion.
— Et si j’attrape un lièvre et que je te le donne, tu seras toujours fâché ?
— Tu essaies de me corrompre ?
— Je ne sais pas ce que ça veut dire, mais si c’est que je veux te donner quelque chose pour que tu ne dises pas à maman que j’ai séché l’école, alors oui. C’est ça... »

Dans ce premier tome on en apprend beaucoup sur la relation Bregan et Maya, les deux autres héritiers sont un peu plus mystérieux, Nel et Wan ont leur importance dans ce roman, mais ce sont des personnages secondaires, on comprend mieux pourquoi ils ne se trouvent pas sur la couverture du livre.

« Maya esquissa un sourire railleur. Qu’est-ce que cet imbécile de tigre imaginait ? Qu’il suffisait de la fixer de ses yeux cobalt et de sourire bêtement pour lui faire baisser sa garde ? Pensait-il vraiment pouvoir l’amadouer comme toutes ces idiotes d’humaines en parlant et en plaisantant, et lui faire oublier qui il était réellement ? Parce que si c’était le cas, il se fourrait sacrément le doigt dans l’œil.
— Tu sais, je pensais que les autres exagéraient quand ils disaient que tu étais narcissique et indiscipliné, mais maintenant que je t’observe… »
« –Je ne comprendrai jamais pourquoi tu perds ton temps avec les humaines.
Cook sourit.
— Je les trouve amusantes.
Bregan lui jeta un regard dubitatif. Les humaines étaient de la nourriture. Une nourriture interdite, mais une nourriture tout de même, et il ne voyait vraiment pas ce qu’il y avait d’amusant à jouer avec un steak. »
« – Deux secondes, Dantsky, poursuivit Wan tandis que Cléa le regardait, à la fois terrifiée et fascinée.
Comment un garçon aussi beau pouvait-il être détraqué à ce point ? C’était quoi ? Une compensation offerte par la nature ? “D’accord, tu seras cruel et complètement dingue, mais ton physique sera à tomber” ? »
« — Je vous l’ai dit, plus on connaît les humains, moins on a envie de les fréquenter et plus on éprouve le désir de les dévorer, soupira Wan. »
J’ai beaucoup aimé la relation cachée et inavouable de Bregan et Maya, c’était à la fois drôle et touchant.

– Tu as besoin de te défouler ? Très bien, je suis à ton service. Mais promets-moi que tu accepteras de me parler ensuite...
     Bregan n’avait aucun désir de se battre, mais il n’existait malheureusement pas d’autre choix : Maya n’était plus en état de se contenir et sa bête était prête à surgir. Il pouvait pratiquement en sentir l’odeur sur sa peau et l’air autour de lui avait grimpé d’une bonne dizaine de degrés. Ravaler sa louve et revenir en arrière était, à ce stade, pratiquement impossible.
     – « Ensuite » ? Il n’y aura pas d’« ensuite » pour toi, Bregan, je vais t’étriper, cracha Maya tandis qu’une sensation de fourmillement envahissait ses jambes puis le reste de son corps.
     – J’ai hâte de voir ça, petite louve, j’ai hâte de voir ça, répondit-il en souriant.
     Maya lui jeta un regard mauvais, se déshabilla, puis, sentant sa peau et ses muscles s’étirer, elle se laissa tomber à terre en hurlant. Ses os craquèrent, son visage et sa mâchoire s’allongèrent, ses dents se transformèrent en crocs et sa peau diaphane se recouvrit d’une épaisse fourrure blanche. Une fois le changement terminé, elle cligna des yeux en regardant ce monde étrange dénué de rouge ou de vert, mais teinté de subtiles nuances brunes, grises et noires inconnues de l’œil humain. Puis elle se tourna vers Bregan, ou plutôt vers la créature de cauchemar qui l’avait remplacé, en poussant un terrible grondement.
     « Allez, montre-moi comment tu te débrouilles ma belle », songea Bregan amusé, en dévoilant des crocs d’au moins 20 centimètres.

Bref, ce premier tome fut une très belle découverte que ce soit pour l’univers ou la plume de l’auteure que je ne connaissais que de nom. Une très bonne lecture avec un message fort : celui de faire attention à son prochain et à notre planète. 

La plume de l’auteur nous permet avec une grande facilité d’entrer dans son univers et de se mettre dans l’ambiance qui devient de plus en plus lourde au fur et à mesure des pages. Le but de cette histoire, de leur alliance est de découvrir ce qui se trame. 

Comment vous dire que j’ai adoré l’ambiance, mais aussi le monde créé par l’auteur autour de cette histoire, les clans et la tension. Ces quatre adolescents qui passent outre les conseils de leurs familles pour s’allier et découvrir la vérité peu importe les conséquences.

En bref, j’ai adoré cette histoire prenante et addictive.
 
J’ai juste hâte que le tome 2 sorte !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire