mercredi 11 mai 2016

❤La tour- Cécile Duquenne❤

Auteur:  Cécile Duquenne

Editions:  Voyel

Pages157

Prix2€99

Date de parution:10 septembre 2015


Style: Thriller, science fiction


Synopsis: Jessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu'elle se trouve au sous-sol d'une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d'en sortir est de monter jusqu'au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l'ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués… Et les révélations. Car Jessica n'a plus aucun souvenir d’avant son arrivée ici. Ils lui reviennent par bribes, étage après étage, et plus elle en apprend, moins elle désire sortir – surtout que son pire ennemi se trouve à l’intérieur avec elle. Bientôt, l'envie de se venger prend le pas sur l'envie de s’échapper… Et si en exhumant les secrets de son passé, Jessica levait aussi le voile sur la véritable fonction de La Tour ?

Mon avis: Il s'agit d'un livre au départ auto-édité, qui avait déjà attiré mon attention sur Livraddict, dans le cadre d'un partenariat. N'ayant pas gagné, je me suis donc décidée à l'acheter directement en EPUB (pour 2€99, je ne prends pas beaucoup de risques ^^).


Il faut savoir que Cécile Duquenne a écrit La Tour en trois jours, suite à un défi lancé sur Internet. O_O Quand on voit le résultat, c'est assez impressionnant ! Trois petits jours pour pondre un roman très bien abouti et excellemment écrit, j'appelle ça avoir du talent moi ! Mais voyons voir tout cela de plus près maintenant.

J'ai pour habitude de parler tout d'abord du produit en lui-même, mais il s'agit ici d'un EPUB, donc je me limiterai au visuel de la couverture, vraiment sympa. Les couleurs sont très sombres et le tout reflète vraiment bien l'ambiance du roman. Non vraiment, pas grand chose à y redire, la couverture est à la fois sobre et superbe. Un excellent exemple du "Less is more".

Venons-en à l'histoire, le vrai gros point fort de cet ouvrage ! Une véritable addiction, disons-le sans détour. Le livre étant assez court (157 pages), je n'ai pas décroché de la première à la dernière page, telle une véritable mort de faim. La lecture est d'une fluidité étonnante et d'un confort fort agréable, vous permettant de commencer et de terminer la lecture le même jour, sans aucune sensation d'ennui ou de fatigue. Mais de quoi parle donc ce livre ?

Jessica se réveille donc amnésique dans les sous-sol d'une tour étrange, sans aucune vue sur l'extérieur, et elle comprend très vite qu'elle doit la remonter entièrement pour en sortir. Très intelligemment, chaque étape de la tour correspond à un chapitre du livre, et je tenais à le signaler parce que je trouve cela super cool ! Ainsi, nous pouvons suivre la progression de Jessica et de ses compagnons à travers les différentes épreuves qui les attendent, en s'arrêtant comme bon nous semble après chaque chapitre pour faire une petite pause (si l'on en ressent le besoin bien sûr). Le jeu est plutôt pervers, car à chaque étage, Jessica doit affronter des dangers toujours plus fous les uns des autres. Ainsi, les choses se compliquent naturellement au fil des niveaux, pour notre plus grand bonheur (je sais, c'est un peu sadique de ma part). Mais le plus intéressant, c'est que cela se complique également pour ses souvenirs, car sa mémoire lui revient peu à peu après chaque étage parcouru. Inutile de vous dire qu'elle va comprendre qu'elle n'est pas dans cette tour par hasard... On les a conduit ici, mais qui et pourquoi ?

"Tant pis si les autres ne veulent pas faire preuve de bon sens, je ne vais pas clamser pour le plaisir de satisfaire à l'ego ou à l'optimisme naïf de quelques personnes qui n'ont pas un grain de sable de jugeote. Pour ma part, je n'ai aucunement envie de mourir ici, et encore moins par contamination d'idiotie congénitale. Ils ne s'en rendent pas compte, mais nous n'avons ni à boire, ni à manger, et il fait froid, et d'ici une minuscule poignée d'heures à peine, l'un ou l'autre, ou l'ensemble de ces éléments deviendra un problème potentiellement mortel, à court ou à long terme."

Cette histoire ne vous rappelle vraiment rien ?  Allez ! Un petit effort. Pour ma part, j'ai tout de suite pensé au "Labyrinthe" de James Dashner, car on retrouve une bande de jeunes amnésiques qui ne se connaissent pas, prisonniers d'un endroit dont ils essayent de sortir. Sans vouloir insulter l'auteur, ici c'est le même principe, sauf qu'ils ne sont pas dans un labyrinthe mais dans une tour obscure. Au contraire, c'est plutôt malin de sa part, et cela n'enlève absolument rien à la qualité de l'histoire.

Fort logiquement, Jessica va se révéler très forte, et montrer un leadership naturel, empêchant ainsi le pire à une grande partie de l'équipe. Du moins au début... Sa détermination est inébranlable et fait tout pour atteindre ses objectifs, quitte à souffrir atrocement. Mais dans quel but ? Là, je ne peux pas vous ne dire plus, au risque de tout gâcher. En tout cas, les rebondissement sont saisissants, l'action est bien là, et l’intérêt ne perd jamais en intensité. Que demander de plus ?

En conclusion, comme vous l'aurez compris, j'ai plus qu'apprécié ma lecture, et j'espère sincèrement que ma chronique vous aura donné envie de découvrir cet ouvrage au potentiel exceptionnel. Ça sent bon l'adaptation au cinéma tout cela ! En tout cas, Cécile Duquenne est vraiment une auteure bluffante, pétrie de talent, et je suis pressée de découvrir d'autres ouvrages écrits de sa main. Un livre addictif, je vous le redis !!! :)

Citations:
 "La confiance, ce n’est pas « un peu », c’est « tout ou rien », c’est absolu. Ça se donne et jamais ne se reprend. Quand l’autre la trahit, elle est brisée et on ne peut plus rien en faire. Elle ne se reconstruit pas, elle ne peut être réparée."

3 commentaires: