Coucou toi, tu es tombé(e) sur mon blog, je vais donc partagez avec toi mon avis sur mes lectures. Tu découvriras mes coups de cœur et mes vidéos YouTube. J'espère que tu passeras un bon moment et que tu me donneras ton avis. Bonne lecture à toi ♡ Ophélie

❧ Pour me suivre ❧

♡ Dernières chroniques littéraire ♡

Derniers articles

mercredi 17 avril 2019

Shinto: Sagesse et Pratique - Motohisa Yamake



Le Shinto est la religion ancestrale des Japonais, un ensemble de rites, de croyances, de mythes, de pratiques de purification et de lieux sacrés, qui sont autant de liens entre le monde des humains et celui des kamis, les divinités omniprésentes de la nature. Le Shinto est au cœur de la mentalité et de la spiritualité japonaises, et il est à la fois l'un des fondements de l'originalité et de la culture du Japon tout en ayant un caractère universel, notamment dans son rapport de la nature. Cet ouvrage nous présente par touches successives puisque le Shinto est très divers, et n'a ni dogme, ni institution ce qui en constitue son essence, son rapport au monde et aux kami, et sa pratique dans sa dimension personnelle. Il nous fait ressentir le mystère de son monde spirituel et nous initie, pour la première fois, aux techniques corporelles et rituelles qui ont été transmises depuis d'innombrables générations.

Je vois d'avance la question qui peut venir traverser votre esprit : "Mais quelle mouche t'a piqué d'acheter et lire un ouvrage sur la pratique du Shinto ?". Une autre question vient alors vous perturber un peu plus : "Et puis, c'est quoi au juste le Shinto ? Encore un art martial asiatique ?". Sachez juste qu'une partie de ma bibliothèque est consacrée aux mythes et cosmogonies du monde, incluant fort logiquement la mythologie japonaise, qui est regroupée autour de ce qu'on appelle (d'ailleurs à tord) la religion shintoïste. Alors pour mieux comprendre ces mythes, il est nécessaire de mieux comprendre ce concept spirituel qui est le fondement de la culture et des valeurs du Japon.

Le livre n'a pas été écrit par n'importe qui : Motohisa Yamakage (né en 1925) est un grand maître shinto, devenu en 1965 le 79e grand maître du shinto Yamakage. L'ouvrage traite donc d'une branche d'une shinto, à savoir celle du shinto Yamakage. Si j'ai acheté et lu cet ouvrage, c'est avant tout pour comprendre la mentalité shintoïste par rapport aux kamis, c'est à dire l'équivalent pour nous, occidentaux, de leurs "dieux" (même si le terme est encore une fois erroné, mais bon, il faut bien donner des équivalences à des termes étrangers). Les shintoïstes estiment le nombre de leurs kamis à plusieurs millions ! Ils sont partout : dans un arbre, un rocher, l'eau... Partout autour d'eux. Et il faut sans cesse les honorer selon des rites bien précis ! Les kamis les plus connus sont sans conteste Amaterasu, le kami du Soleil, Susanoo, celui des tempêtes et des orages, ou encore le couple créateur Izanami/Izanagi. Mais comment un shintoïste procède au quotidien pour leur rendre honneur ? En quoi consistent au juste leur pensée et leurs pratiques ? Voilà les questions auxquelles je voulais répondre !

LE CONTENANT
Un petit mot sur le contenant en lui-même. La couverture est simple, épurée, mais efficace et finalement  à l'image de cette "religion" : aérée et humble. Ici, pas de fioritures mais juste un blanc immaculé avec une image montrant un torii (portail traditionnel japonais). L'ouvrage est en apparence assez court avec ses 220 pages, et relativement abordable, coûtant 20 euros pile. Certains pourront trouver ça excessif pour si peu de pages, mais devant le peu d'ouvrages traitant du Shinto, je pense que cela n'est pas irrespectueux non plus. La police est grande et les pages sont aérées, donc pas de souci : les pages s'enchaînent vite :)

Au final, un contenant vraiment propre et épuré, ce qui me convient parfaitement pour ce genre d'ouvrage et de thème.




LE CONTENU

Là où mes attentes sont focalisées, c'est sur son contenu. Et là, croyez-moi, il va falloir l'avoir, la foi. Non pas que le contenu soit décevant, loin de là, mais sachez que les termes propres au Shinto abondent, et que le néophyte peut très vite se perdre malgré un lexique à la fin. Une petite phrase pour illustrer pour cela ? "L'esprit d'un kami a également quatre âmes. Dans un sanctuaire, généralement, le nigimitama est conservé dans le sanctuaire intérieur ou principal (honden), tandis que l'aramitama est installé dans l'Oku no miya, qui est situé à l'arrière du honden." Et c'est très souvent comme cela :)

Concrètement, l'ouvrage est divisé en 8 chapitres, dont certains sont clairement plus passionnants que d'autres. Je pense notamment, parmi les plus captivants selon moi, au chapitre 1 (Le shinto pour le nouveau millénaire), au 2 (Qu'est ce que le Shinto ?), au 4 (Le concept de misogi) et au 6 (Koshinto - La théorie d'un esprit, quatre âmes). Viennent s'ajouter une excellente préface de Paul de Leeuw, deux annexes (dont la première, tout bonnement exceptionnelle dans ses explications sur la hiérarchie des kamis), un lexique indispensable et un "À propos de l'auteur" plutôt intéressant. Alors, oui, nous pouvons le dire : le contenu est sérieux et solide, bien complété par les annexes.


Au fil des pages, voilà que j'apprends que le Shinto n'est pas vraiment une religion, car il n'a ni fondateur, ni dogmes, ni doctrines ni même aucune organisation centralisée. À vrai dire, les temples ne sont mêmes pas obligatoires, car les kamis sont partout, dans chaque arbre, chaque rochers. J'apprends les pratiques très ritualisées pour honorer les kamis, mais aussi pour purifier un temple ou un corps souillé. J'apprends à mieux comprendre le misogi (la purification par l'eau) qui est quelque chose de très profond, avec une conception intellectuelle très poussée. Je reste un peu perplexe devant le harai, puis passionnée par ce concept très original du "un esprit, quatre âmes". Intellectuellement, la lecture est difficile, mais passionnante, pour peu qu'on y mette un peu de volonté.


CONCLUSION

Il y a très peu d'ouvrages sur le Shinto, et celui-là reste une excellente introduction pour se lancer et découvrir. Mais il faut savoir que les chapitres sont pour moi inégaux : certains sont fluides et aisés à lire, d'autres sont intellectuellement complexes ; certains sont passionnants et se dévorent, d'autres finissent par devenir lassant et ennuyant. C'est peut-être dur à dire, mais les 220 pages sont pour moi un peu trop face à autant d'informations et une "religion" aussi spéciale. Il y a clairement des moments, notamment quand cela concerne la pratique, où je me suis ennuyée (le mot est peut-être un peu fort, mais c'est hélas la vérité)... Mais j'ai appris, et c'est cela est le plus important. J'ai compris ce qu'était le shinto dans son ensemble, l'importance du misogi, la complexité du principe "un esprit, quatre âmes", l'idée de harai, et j'ai pu en apprendre un peu plus sur les kamis. Je sais que le devrais compléter cette lecture avec l'ouvrage de Jean Herbert, Aux sources du Japon : le Shinto. Alors oui, il y a quelques lourdeurs dues à la complexité de cet état d'esprit qu'est le Shinto, mais croyez-moi, cet ouvrage vaut vraiment la peine d'être lu. Au nom de la culture !! Après tout, toute la mythologie japonaise provient de l'essence même du Shinto !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire