Coucou toi, tu es tombé(e) sur mon blog, je vais donc partagez avec toi mon avis sur mes lectures. Tu découvriras mes coups de cœur et mes vidéos YouTube. J'espère que tu passeras un bon moment et que tu me donneras ton avis. Bonne lecture à toi ♡ Les lectures d'Ophechups

❧ Pour me suivre ❧

♡ Dernières chroniques littéraire ♡

Derniers articles

lundi 25 juin 2018

Entre Troll et Ogre - Marie-Catherine Daniel




"Entre Troll et Ogre" est une métaphore sociale tout autant qu'une quête d'humanité. Les ogres - disciplinés, rationnels, cruels- dirigent la société dont les trolls - incultes, bagarreurs, hypersensibles - sont la plèbe docile. L'histoire est celle d'Arsouille un vieux troll désabusé, faible et perclus d'arthrite, qui s'inquiète pour son petit-fils bientôt obligé d'entrer au collège et d'y affronter les ogres et sa Grande Poussée Dentaire. Un soir, Arsouille reçoit une lettre pleine d'amour signée de son jumeau qu'il n'a pas vu depuis 50 ans. Sauf que ce frère est un ogre et que les ogres n'écrivent pas aux trolls... Roman original, drôle et émouvant, il s’inscrit dans la lignée de la collection Bad Wolf dirigée par Audrey Alwett.


J'ai passé un très bon moment dans la lecture de cet ouvrage, autant vous le dire dès maintenant, pour introduire cette chronique comme il se doit ! En éditant "Entre Troll et Ogre", l'auteur nous propose une lecture quelque peu originale, autour d'un thème très peu abordé, du moins dans mes lectures. Et je supposes que c'est pour cela que j'ai tout de suite été intriguée.

Pour être honnête, je ne savais pas trop à quoi m'attendre en ouvrant ce livre, mais comprenez-moi : je ne connaissais pas du tout l'auteur, et la seule image que me renvoyait un Troll ou un Ogre était quelque chose de violent, moche et stupide. La première chose que j'ai faite est donc de me renseigner un peu sur l'auteur et sur son style. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle n'en ai pas à son premier coup d'essai, ne se cantonnant pas qu'au roman jeunesse. Mme. Marie-Catherine Daniel a ainsi une page sur Wiki (ce qui déjà veut dire quelque chose), et demeure à la fois poétesse et romancière, écrivant pour un public jeune ou adulte au gré de ses envies.

Pour ceux qui me connaisse, vous savez que je choisis essentiellement mes lectures en fonction de la couverture. Qu'en est-il ici ? On voit une grenade dans une tasse de café style "Alice au pays des merveilles" posée sur une table, avec des balles de pistolet juste à côté. Comment interpréter cela ? Faut-il y comprendre une lecture détonante, avec un savant mélange de violence dans une tasse de douceur ? Nous allons vite le savoir ! Par contre, soyons honnête : je ne suis pas sûr que cette couverture aurait provoqué en moi une envie soudaine de l'acheter. Elle est sympa et jolie, mais sans plus. Et bizarrement, aucune présence d'un troll ou d'un ogre, ce qui a alors le don de m'intriguer.

Alors autant le dire tout de suite : ici, les personnages ne sont pas des monstres sanguinaires et stupides, avides de guerre et de violence, comme peuvent être les Trolls et les Ogres dans l'imaginaire fantastique. On est très loin du Seigneur des Anneaux, de l'univers de Warhammer ou encore de Warcraft ! Clairement, je m'attendais à ce type de personnages :



Mais après la lecture de ce roman, je n'ai plus du tout la même vison de ces êtres. L'auteur a même réussi à rendre un troll attendrissant, qui l'eut cru ?! 
Mais rentrons dans le vif du sujet...On découvre donc Arsouille, un troll de 70 ans, vieux et sans travail, qui vit avec sa belle-fille et son petit-fils Théophraste. On pourrait logiquement penser qu'il profite d'une retraite bien méritée, mais cela n'est pas le cas, car dans ce monde, il n'y a pas d'âge pour travailler et subvenir à ses besoins. Et oui, pas de repos pour les vivants : il faut se lever tôt et aller dans une sorte de "boite d'intérim" gérée par des ogres, pour que ces derniers vous assigne un travail pour une durée déterminée.

Ayant vécu seul une bonne partie de sa vie, Arsouille a vu débarquer sa belle-fille avec son petit garçon et depuis, il met un point d'honneur à s'occuper d'eux du mieux possible, les considérant comme sa seule famille.
L'introduction nous permet de savoir qu'Arsouille n'est pas un être très intelligent, et qu'il s'est éloigné de sa famille pour diverses raisons que vous découvrirez. Il n'attend plus grand chose de la vie, mais quelques jours après l'enterrement de son ami, il reçoit une lettre qui va changer sa vie. C'est là alors que tout se met en place. En effet, on apprend qu'Arpète (son frère Ogre) est mourant, et que son dernier souhait serait de revoir son frère jumeau, Arsouille, qu'il n'a pas vu depuis 50 ans et qui habite hélas bien trop loin.
Petit aparté nécessaire - Il faut savoir que tout le monde naît "Trollinous" (c'est mignon), et que vers l'adolescence ( la grande poussée dentaire), trois options peuvent arriver selon la personnalité : soit rester Troll en bas de l'échelle sociale, soit devenir un Ogre (qui étrangement brillent par leur intelligence dans ce roman), soit devenir un homme. Vous l'aurez compris : Arsouille est devenu un Troll tandis que son frère Arpète est devenu un Ogre. Pendant que l'un était bagarreur et inculte, à l'avenir laborieux, l'autre avait continué ses études pour avoir un bon poste dans la société. Les Trollinous devenus Ogres ne sont pas gardés chez eux, car leur mode vie est incompatible avec celui des Trolls. C'est donc pour cela que les deux frères ont été si longtemps séparés. Bref, fin de mon aparté.

Quand Arsouille reçoit cette fameuse lettre de son frère, cela va lui faire un choc et le rendre nostalgique, car les deux frères étaient autrefois très proches. Le Troll va donc tout faire pour revoir Arpète, peu importe si cela implique un changement radical dans sa vie. Cet élément déclencheur va le sortir d'une vie où il mourrait à petit feu pour le jeter sur les routes et changer profondément dans sa manière d'être. En effet, Arsouille retourne à l'école, devient professeur, apprend à lire, économise de l'argent pour son voyage, et n'hésites pas à dévoiler ses sentiments à la femme qu'il aime secrètement depuis tant d'années. Bref, c'est un Arsouille 2.0 !!

Inutile de vous préciser que cette aventure va l'emmener dans des situations délicates, car le monde des Trolls est cruel et très difficile. Mais qu'importe : Arsouille est déterminé à retrouver son frère et il ne veut surtout pas décevoir son petit-fils, quitte à soudoyer quelques Ogres pour arriver à ses fins ou encore se faire tabasser. Bref, ce Troll est un personnage très attachant et déterminé, guidé dans une quête vraiment très belle, dont je ne vous dirais rien sur son dénouement :)
Au final, on passe un agréable moment à lire ces 300 pages, et l'écriture de l'auteur est vraiment fluide, en plus d'avoir le don de nous plonger directement dans son univers. C'est fou comme il est aisé d'imaginer les différentes scènes, avec cette impression que cela se déroule sous nos yeux. Pour cela, je ne peux que lui tirer mon chapeau ! Quatre étoiles peut paraître une note sévère pour certains après tant d'éloges de ma part, mais cela est pour moi une excellente note. Car ne mélangeons pas tout : ce roman est sympa, agréable et bien écrit, mais nous ne sommes pas non plus dans le chef d'oeuvre littéraire, dont l'achat serait obligatoire pour garnir une bibliothèque digne de ce nom. Alors cela sera 4 étoiles, avec mes compliments pour cette agréable surprise.
CONCLUSION
Entre Troll et Ogre, c'est un très joli roman, qui prône la tolérance, la famille, l'amitié, l'ambition, l'écoute des autres, l'acceptation des différences, la confiance en soi et le pardon. C'est une lecture pleine de douceur qui plonge le lecteur dans des aventures trépidantes et pleines de rebondissements, où les Trolls sont attachants et les Ogres intelligents (cela me fait toujours bizarre d'écrire cela !). Certes, j'ai déjà eu plus de frissons et d'émotions dans bon nombre d'autres romans, mais cela reste une lecture très fluide et agréable, qui m'a permis de passer un très bon moment. Bref, c'est une belle surprise, et le mot est bien choisi, car je n'en n'attendais sincèrement pas quelque chose d'aussi sympa. Bravo Mme. DANIEL !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire