❧ Pour me suivre ❧

Découvrez mes derniers avis lectures, mes coups de coeur et mes vidéos by LesLecturesdOpheChups

Derniers articles

dimanche 13 mai 2018

Une seconde de trop - Linda Green


Un seconde de trop et vous perdez tout. un, deux, trois... Lisa Dale ferme les yeux et compte jusqu'à cent lors d'une partie de cache-cache avec sa fille. Lorsqu'elle les rouvre, Ella, quatre ans, a disparu. Sans laisser la moindre trace. La police, les médias et la famille de Lisa font corps pour retrouver la fillette. Mais si leur instinct les éloignait d'Ella ? Et si le ravisseur était connu d'eux tous ? Suspense psychologique addictif, Une seconde de trop explore la culpabilité d'une mère et le cauchemar de tout parent : la disparition d'un enfant. Numéro un des ventes dès sa parution, et acclamé par la presse, ce roman vous glacera le sang.



Tout d'abord, comme vous le savez ce livre me tentait tellement, je vous en ai pas mal parler sur ma chaîne youtube. Maintenant il est temps que je vous donne mon avis sur cet ouvrage.

Dans cet ouvrage, on découvre la famille de Lisa qui est composée de son mari, sa fille aînée qui est en vacances en France, son fils Otis qui est âgé d’une dizaine d’années et Ella qui a cinq ans. Lisa est très proche de ses parents, de ce fait on les découvre aussi. Lisa est une femme carriériste qui ne se considère pas comme une bonne mère, ou l’archétype même de la maman modèle, elle fait de son mieux et le plus important est le confort de ses enfants. 

« Être parent est un talent tellement sous-évalué. Tant de gens croient que c’est inné. Qu’à la seconde où on donne naissance à un enfant, on saura spontanément ce qu’il faut faire. »

Le roman est raconté de manière alternée, nous avons au début de chaque chapitre le point de vue d’un personnage. Cela peut être un flash-back, comme un point de vue sur une même situation.

Au début, le ressenti de Lisa est mis en avant. On la découvre lors d’une journée basique dans sa famille et puis tout le drame s’installe ; cela devient comme un jeu de piste.

"Il suffit parfois de moins d’une seconde pour voir basculer le cours de sa vie. Une seconde et le pire peuvent se produire. C’est ce qui va arriver à Lisa qui joue avec sa fille Ella, quatre ans, au parc. Elle lui tourne le dos quelques instants pour répondre à un appel professionnel, et Ella disparait. Commencent alors de longues heures, de longs jours d’angoisse, de cauchemar, pendant lesquelles tous les scénarios sont envisagés par les parents et par la police. La famille est anéantie."

Puis, on découvre un autre point de vue, celui de Muriel, elle nous parle de son fils Matthew au passé et on ne comprend pas trop leur relation et ce que cela vient faire ici.

Après la découverte, nous nous apprêtons à vivre le moment où Lisa va se rendre compte que sa fille a été kidnappée, lors d'une partie de cache-cache dans le parc. 
Au début de ce drame, je me suis dit:" Mais qu'est-ce qu'elle est bête cette femme, lorsqu'on joue avec un enfant on le surveille, on ne répond pas au téléphone en donnant le dos à son enfant".

Suite à cela, nous sommes à l’affût du moindre indice, pour savoir ce qui se passe vraiment, surtout quand on sait le pourquoi du comment, je me suis dit : « jamais je ne lèverais les yeux de mon enfant ! ! » Fin bref, suite à cela on découvre qui a kidnappé l’enfant et on ne comprend pas trop pourquoi au début elle agit ainsi. Surtout que la petite fille lui demande tout le temps si sa mère va arriver. Les réactions sont délirantes. 

"Je la regarde et détourne la tête sans répondre. Une cruauté nécessaire pour être gentille. Être cruelle pour être gentille.
À l’heure du coucher, elle pleure moins que les deux jours précédents. Une dizaine de minutes de moins, mais c’est déjà quelque chose. Elle commence à l’accepter. Accepter l’idée que sa place est ici, avec moi. Petit à petit, sa résistance faiblira."

Dès le début du roman, il n’y a pas de suspens sur qui à kidnapper Ella et l’endroit où elle se trouve. L’auteur nous dresse alors le portrait psychologique de son ravisseur et en parallèle ses proches nous dressent eux aussi son portrait. On se rend alors compte que sa personnalité est très complexe et que son résonnement n’est pas saint.

Les pages se dévorent à une vitesse affolante, on vit toutes les étapes que traversent Lisa et son mari Alex. On compatit et on se demande comme cela va finir, bien qu’au moment de l’enlèvement le ravisseur s'aperçoit que ce qui devait durer quelques minutes, à dépasser son cota et que la mère de la petite fille doit s’inquiéter, « mais elle se dit : elle avait qu’à faire attention ». Puis elle se dit qu’elle va rendre la petite fille, mais son instinct lui dit qu’elle est mieux ici, car sa mère étant de son point de vue une mauvaise mère elle ne pourrait jamais l’éduquer aussi bien qu’elle.

En tant que mère, j’ai été très touchée par le personnage de Lisa, qui se veut fort pour éviter que toute sa famille sombre, mais qui en même temps ne sait pas quoi faire pour aller de l’avant. 

« Tout ce que j’ai, c’est une douleur au plus profond de mon être, une sensation comme une nausée matinale, et le lit vide où dormait ma fille."

Si c’était moi, je ne dormirais plus et j’aurais retourné ciel et terre, jusqu’à ce qu’on retrouve ma petite fille.

Ce thriller me donnait beaucoup envie, et je suis vraiment contente de l’avoir découvert, depuis que je l’ai lu je surveille deux fois plus ma petite fille, car ce monde est rempli de personnes déviantes. Le pire c’est que ces personnes, comme on peut souvent le lire dans les romans ou dans les faits divers, sont des gens que l’on connaît c’est d’autant plus affolant.

Fin bref, vous l’aurez compris, j’ai beaucoup apprécié cette lecture te je la recommande vraiment, l’histoire est touchante et surtout les personnages sont des personnes à qui l’on peut facilement s’identifier.
Je ne connaissais pas cette auteure ni sa plume et je suis très heureuse de l’avoir découverte, je pense lire d’autres ouvrages écrits par elle.