❧ Pour me suivre ❧

Découvrez mes derniers avis lectures, mes coups de coeur et mes vidéos by LesLecturesdOpheChups

Derniers articles

jeudi 12 avril 2018

Les aventures de Sinouhé : un fidèle de Pharaon - André Fermat



Difficile de noter l'une des plus anciennes œuvres littéraires de notre monde, datant (accrochez-vous bien) d'environ -2000 av JC ! En ais-je même seulement la légitimité, du haut de mes 27 ans ? Ainsi, ais-je décidé non pas de juger le texte, mais l'ouvrage en lui-même et ce qu'il propose. Pour une fois, je serai brève et concise.

Je tenais à tirer un grand coup de chapeau à Mdv Éditeur pour la qualité de leur collection "Égypte ancienne", qui propose des traductions de textes anciens vraiment très intéressantes au grand public, faite par des spécialistes reconnus. Cela dit, nous pouvons y aller !

Premièrement, plusieurs choses à savoir :
  • L'ouvrage fait à peine 180 pages, et le texte en lui-même fait à peine 30 pages. Bah c'est quoi alors le contenu des autres pages ? Nous allons y venir (non, non, ce n'est une arnaque).
  • Son prix est de 13,90€, ce qui est très raisonnable (presque donné) pour acquérir une telle oeuvre !
  • La grande force de cette édition (et de la collection) est d'avoir une traduction suivie (d'une trentaine de pages comme dit un peu avant), puis le texte hiéroglyphique avec une traduction littérale, ce qui est tout bonnement magique ! De quoi donner envie de se lancer dans la compréhension des hiéroglyphes :)
Voilà comment résumer les forces de ce livre en quelque points : court, facile à lire, aéré, bien annoté, accessible au niveau du prix, édition sobre mais de qualité. Croyez-moi ou non : j'ai dévoré ce livre en quelques heures ! Alors oui, j'ai cherché longtemps un défaut ou une remarque à émettre sur quelque chose de mal fait ou de bâclé, mais force est de constater que je n'ai rien trouvé, en restant bien sûr objective, comme j'en ai l'habitude.

Mais trêve de louange sur le livre, mais parlons rapidement de l'histoire en elle-même. L'histoire se passe à la fin du règne d'Amenemhat Ier (-1991/-1962), premier roi de la XIIe dynastie, et au début de celui de son fils aîné, Sésostris Ier (-1962/-1928). Voilà donc que le Pharaon (Amenemhat Ier) meurt, amenant ainsi naturellement à la succession de son fils Sésostris Ier. Sinouhé est au courant d'une tentative de meurtre qui vise à empêcher Sésostris Ier d'accéder au trône, mais au lieu de prévenir le futur Pharaon, il prend peur et s'enfuit vers le Syrie. Vous allez me dire : mais pourquoi a-t-il pris peur au lieu de prévenir Sésostris de ce qui se trame contre lui ? Certainement par peur d'être associé à ce complot, de devoir subir la colère et la paranoïa du Pharaon. Après tout, quand on se sent menacer, autant supprimer tout le monde pour asseoir son autorité ! 

Sinouhé fuit donc vers la frontière égyptienne, traverse le Mur des souverains la peur au ventre, puis finit par errer dans le désert, où est finalement recueilli par un bédouin. Là-bas, il épouse la fille d'un chef du Sud, puis prend peu à peu le pouvoir jusqu’à être nommé chef de clan. Il combat des tribus rebelles, et gagne un combat singulier face à un guerrier du royaume de Réténou, faisant de lui un homme célèbre et respecté. Vieillissant dans la prospérité, Sinouhé ressent alors le besoin de retourner en Égypte, sa véritable terre, chez lui, ce que va accepter le Pharaon Sésostris Ier. Voilà donc Sinouhé pardonné par le Pharaon en personne, qui va le faire rentrer son cercle proche, le considérant comme un ami ! Il est rasé, épilé, lavé, habillé, nourrit, et une pyramide est bâtie pour préparer sa mort, lui permettant ainsi de mourir selon les coutumes égyptiennes.

Voilà donc un roman vieux de plus de 4000 ans, mis en page et traduit en français dans un ouvrage sérieux et complet, accessible pour 13€ seulement ! Mais sérieusement : que demander de plus ?

  • Le texte intégral en français, et même en hiéroglyphe ! Ça c'est la classe.
  • Un prix vraiment accessible.
  • Une édition de qualité.
  • J'ai beau cherché, rien ne vient...peut-être signaler que l'on achète un livre de 180 pages pour seulement 30 pages de texte (en traduction suivie).
  • Du coup, l'édition est peut-être trop de qualité pour si peu de texte. Une édition poche n'aurait-elle pas été plus judicieuse ? Mais le choix de l'éditeur est respectable.