Coucou toi, tu es tombé(e) sur mon blog, je vais donc partagez avec toi mon avis sur mes lectures. Tu découvriras mes coups de cœur et mes vidéos YouTube. J'espère que tu passeras un bon moment et que tu me donneras ton avis. Bonne lecture à toi ♡ Les lectures d'Ophechups

❧ Pour me suivre ❧

♡ Dernières chroniques littéraire ♡

Derniers articles

lundi 12 mars 2018

Les colocs- Sarah Morant

Auteur: Sarah Morant

Editions: Hachette

Pages: 350

Prix vf: 17€90

Date de parution vf: 28 février 2018

Style: Jeunessse







Quand sa cousine-et-colocataire décide de partir un an à l’étranger, Cassandre est bien embêtée. Il est hors de question qu’elle retourne chez ses parents. Par chance, sa cousine lui dégote le colocataire parfait ! Ou pas… Car la personne qui se présente à sa porte n’a rien du coloc rêvé. Pire, Alden est tout ce que Cassandre déteste. Et vice versa. Il déplace ses affaires sans la prévenir ; elle refuse de faire la moindre tâche ménagère. Il invite ses amis sans la prévenir ; elle organise des soirées dans leur appart quand il aimerait dormir. Ils ne sont d’accord que sur une chose : leur incompatibilité. Vite, des disputes éclatent et la colocation devient invivable. Pour essayer d’apaiser l’atmosphère, Alden propose de poser des règles. Chacun son tour, ils inscriront sur une feuille une loi à ne jamais transgresser. Et plus les jours passent, plus Alden et Cassandre découvrent qu’ils sont peut-être, tout compte fait, des colocataires parfaits…


Je tiens à préciser que mon avis reste objectif, comme toujours. Il s'agit certes d'un envoi d'une maison d'édition, mais j'ai pour principe de reste objective et impartiale, par respect pour moi-même et pour l'éditeur. Maintenant que tout cela est précisé, passons à la critique :)


Tout d'abord pourquoi ai-je demandé ce livre? Comme vous le savez je choisis mes livres en fonction des couvertures et j'avais besoin d'une lecture légère et drôle du coup lorsque j'ai vu le titre de ce roman ainsi que la couverture ,je me suis tout de suis dit, ce livre est fait pour moi.

Si vous vous attendez à une lecture prise de tête ou autre, changer de chemin ici c'est vraiment une lecture détente qui permet de s'aérer et de passer un bon moment entre deux grosses lectures. Pour ma part, je sors d'un thriller psychologique, donc vous l'aurez compris,  j'avais besoin d'une lecture cool😆.
Je n'ai pas l'habitude de lire des comédies, du coup c'est tout nouveau pour moi et je vous avouerais que ce format me plaît bien.


Je voulais découvrir la plume de cette jeune auteure, car à son âge, avoir déjà écrit trois bouquins c'est vraiment pas mal en plus de cela j'ai son livre "Timide" qui réside dans ma pal, du coup lorsque j'ai vu les "Colocs", je me suis dit autant découvrir cet auteur avec ce roman surtout qu'il n'y avait pas d'avis dessus, car trop souvent on se laisse happer par les avis et on peut être vite déçue ou surprit face à notre lecture. Sachant que pour ma part, lorsque tout le monde aime je déteste😅😆.


Maintenant que je vous ai expliqué les raisons qui m'ont poussé vers cet ouvrage, passons au plus important, l'histoire en elle-même, car c'est pour cela que vous vous êtes arrêté sur ma chronique. 😉


Dans ce livre, on suit les aventures de deux personnages:

Tout d'abord, Cassandre, une jeune fille en 2e année de droit, qui ne se plaît pas trop dans sa filière. 

"Je n'avais pas d'ambition de devenir juge, juriste ou n'importe quel autre métier où le Code pénal devait être ancré dans mon crâne plus profondément encore que l'alphabet. Je me sentais coincée, j'étouffais chaque fois que j'y pensais. Parce que j'avais réalisé, au fur et à mesure des cours, que je n'aimais pas le droit. Il y avait eu tellement de possibilités, de choix de carrières, que je m'étais perdue."

Cassandre aime sortir faire la fête, s'amuser, profiter de la vie. Elle est en colocation avec sa cousine. Mais pour sa dernière année d' études, celle-ci a décidé de partir de la Belgique pour l'Australie. Ce qui ne va pas être facile pour Cassandre, car à dix-neuf ans ses parents ont eu déjà assez de mal à la laisser quitter le cocon familial, en même temps le caractère de Cassandre y était pour quelque chose.
Son côté je fais la fête était loin de rassurer ses parents, alors il l'ont laisser partir seulement parce que Virginie, sa cousine, était une jeune fille sérieuse, calme et régulière dans ses études. Le seul choix qui lui les restait était de trouver un/une nouvelle colocataire ou de retourner chez ses parents et pour faciliter la vie de sa cousine, Virginie doit donc, lui trouver un nouveau colocataire.

«  - J’espère que tu trouveras quelqu’un qui sait cuisiner. Et n’oublie pas mon conseil…

- Choisir un mec, oui, je sais. Mais je n’ai toujours pas saisi pourquoi je devrais cohabiter avec un gars débile et bourré de phéromones, grommelai-je alors qu’elle levait les yeux au ciel et me donnait une tape sur le crâne.

- Justement, Cassandre. Les gars ne sont pas sérieux, et ils se fichent de ce que tu glandes toutes les heures de la sainte journée. Choisis un mec suffisamment cool pour te laisser de l’espace, et assez éduqué pour ne rien tenter de gênant avec toi, termina-t-elle avec un petit clin d’œil évocateur, et ce fut à mon tour de rouler les yeux.

- J’ai déjà un beau gosse rien qu’à moi, je n’en ai pas besoin d’un autre à la maison, me moquai-je.

- Oui, surtout, n’oublie pas la première règle d’une bonne colocation !

- tu as des règles, toi, maintenant ?

- Ne sors jamais avec lui. Primordial, Cassie. Si tu faillis à cette règle, tu auras des emmerdes pour la décennie à venir. 
-Je t'ai déjà dit que j'avais Marvin, Bon Dieu, boudai-je légèrement alors qu'elle m'adressait un sourire espiègle.
[...]
- Chérie, je te vois au repas de Noël, de toute façon. Et n'espère pas te défiler cette fois-ci! Je ne te servirai pas d'alibi cette année pour éviter de faire face aux plats de grand-mère, me prévient-elle d'un léger sourire».

Ensuite, nous savons Alden , c'est un étudiant en art, complètement passionné par son art. Comme toute personne créative, il vit, mange, respire pour la peinture. Il adore ce qu'il fait. Il est sérieux, calme et bon élève. Ce sont les parents de Cassandre qui l'ont trouvé, lui cette situation l'arrangeait bien, elle lui évitait de faire deux heures de navette, ce qui faisait depuis bientôt trois ans, en plus le loyer était correct. 

J'ai beaucoup aimé leur première rencontre, car Alden ne savait sur qui il allait tomber, c'est au moment ou il est entré dans l'appartement qu'il s'est rendu compte qu'il avait à faire à une fille😅.
Mais il n'était pas le seul dans ce cas, car le jour de son arrivée Cassandre ne l'attendait pas, du coup elle était en t-shirt culotte.

"Je ne m'attendais pas à tomber sur une colocataire tout court, en fait.
- Je croyais que tu étais un mec, me défendis-je alors qu'elle sautait rapidement sur le premier vêtement qui traînait près d'elle, et j'osai enfin baisser les yeux.
- Et je croyais que tu arrivais demain, s'énerva-t-elle, et je me mordis la lèvre parce que, en effet, je devais venir le lendemain soir."

Vous l'aurez compris, entre un rêveur, artiste et une fille terre à terre tous les opposent. De ce fait, on devait s'y attendre, les deux personnages ne peuvent pas se supporter et ils vont devoir absolument trouver un terrain d'entente s’ils veulent cohabiter dans les meilleures conditions possible.

  Le lendemain, je me réveillai avec un grognement. Je jetai un coup d’œil à la porte de ma chambre ouverte sans parvenir à me rappeler si elle avait été fermée la veille. Et peut-être que j'étais un peu parano, mais lorsqu'on vivait avec un poison de la taille de Cassandre Damps, on apprenait à se méfier...

     Cette dernière m'attendait d'ailleurs dans la cuisine, le pot de Nutella vide dans une main et la cuillère encore dans la bouche.

     - Allez, Cassie, t'abuses, grommelai-je voyant que je n'avais plus rien à étaler sur mes tartines.

     - Fallait être levé le premier, Picasso.

     - Je saurai te rappeler cette règle.

     - Arrête de te plaindre, il y a du fromage dans le frigo, se moqua-t-elle, et son rire redoubla lorsqu'elle vit ma grimace.

     - T'es chiante.

     Elle se contenta de me répondre par un petit sourire énigmatique sans rien ajouter, et je trouvais ça drôlement suspect.

     - Je vais attendre que tu reviennes des courses pour déjeuner, lâchai-je en me dirigeant vers la salle de bain, et son gloussement m'alarma.

     C'est alors que je me retrouvai devant le grand miroir au-dessus de notre lavabo, et que je remarquai l'espèce de graffiti immonde qui me décorait le front.

     - Espèce de sale gamine, lui hurlai-je en ouvrant brusquement la porte.

Leurs deux caractères complètement opposés est très drôles à observer, Alden qui fait la morale à Cassandre, car elle sèche les cours alors que pour lui cela est hors de question.

Je m'attendais à ce que ce roman tourne en une romance, moi qui déteste ce genre, j'avais un peu peur, mais ce n'est pas vraiment le cas et j'en ai été contente. Ouf, heureusement, me direz-vous
😆
C'est surtout une histoire d'amitié qu'on découvre et je l'ai vraiment adoré.  La relation qui va se créer entre les deux personnages est très touchante, elle relève plus de la fraternité que de l'amour.


J'ai beaucoup apprécié l'alternance du point de vue des personnages, cela permet de mieux les connaître et les comprendre.


Je vous finirais juste par vous dire que ce roman est très agréable à lire, drôle, il n'est pas prise de tête. Est-ce que vous allez vous laisser tenter par cet ouvrage? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire