lundi 9 octobre 2017

Rêve de glace T1: Les accords corrompus - Kelly St Clare

Auteur: Kelly St Clare

Editions:  MxM Bookmark

Pages: 300

Prix: 5€99  (Ebook); 15€ (livre)

Date de parution: 23 Août 2017


Style:  Fantasy



Synopsis: Olina a 17 ans et est la Tatuma -la princesse- d’Osolis, un monde dominé par la chaleur. Elle porte un voile depuis sa naissance et personne, pas même elle, n’a jamais vu son visage. Alors qu’elle subit la tyrannie constante de sa mère et de son oncle, Olina reste une jeune femme forte, drôle et volontaire qui attend d’être reine pour changer les choses. Quand une délégation de Glacium - un monde fait de glace à l’opposé du sien- arrive en Osolis, Olina est forcée de remettre ses préjugés en question. Peu à peu, elle se lie d’amitié avec le prince de Glacium et quand celui-ci demande à voir son visage, tout le monde d’Olina va basculer... Deux sociétés à l’opposé l’une de l’autre, un périple, des personnages principaux et secondaires extrêmement bien travaillés, une héroïne courageuse et qui évolue tout au long des tomes...




Mon avis:  Je tiens à préciser que mon avis reste objectif, comme toujours. Il s'agit certes d'un envoi, mais j'ai pour principe de reste objective et impartiale, par respect pour moi-même et pour l'éditeur. Un grand merci tout particulier à Netgalley pour cet envoi. Maintenant que tout cela est précisé, passons à la critique :)

Tout dans ce roman m'a donné envie de le lire ! Je ne pouvais pas trouver meilleure accroche à cette chronique, qui résume très bien mon état d'esprit avant même que ce livre ne sorte. Une couverture contrastée entre la glace et le feu, un synopsis très bien écrit qui me donne envie d'en savoir plus,... bref, ce roman me faisait de l’œil depuis fort longtemps et partait donc déjà avec un capital sympathie au maximum ! 😆

Après une grosse panne de lecture (pour diverses raisons, notamment suite à plusieurs lectures très décevantes), j'avais terriblement besoin de m'évader… Il me fallait donc un livre suffisamment bon pour me redonner l'envie de replonger dans un nouvel univers. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que mon impression a été bien au-delà de toutes mes espérances ! Je suis obligée de vous dire que ce roman est pour moi une pure merveille, qui m'a ébloui de ses rayons purs. Une preuve de ma bonne volonté ? Bah, j'en veux encore, n'est-ce pas là une preuve suffisante ? N'est-ce pas cela qui fait la différence entre un bon roman et une merveille de roman ? Pour tout vous dire, j'étais presque triste quand j'ai tourné la dernière page tellement j'étais plongé dans l'histoire. Je me suis sentie comme lorsque l'on termine un plat que l'on adore et que notre estomac en redemande encore bien qu'il ne reste plus rien. Une petite frustration, certes, mais une douce et belle frustration car je sais qu'un deuxième tome viendra. Vous l'aurez donc compris, j'ai beaucoup aimé ma lecture, à moi maintenant de vous expliquer pourquoi ?


Parlons tout d'abord de la couverture, car c'est ce qui me fait acheter un livre à 70% ! Et oui, j'y accorde une très grande importance, car pour moi, un roman doit AUSSI être un bel objet, qui ne fera pas que remplir bêtement ma bibliothèque, mais aussi l'embellir. Et pour le coup, cette dernière m'a tapé instantanément dans l’œil, avec ce contraste Glace/Feu, Froid/Chaud. Au centre, nous retrouvons Olina, le personnage principal, de face et voilée de façon à ce que l'on ne puisse qu'entrevoir son visage. Derrière elle, le paysage est divisé en deux, avec le monde de Galcium à gauche ; celui d'Osolis à droite. À première vue, on pense qu'il s'agit d'une mariée dans un contexte sombre, et le titre du tome (Accords corrompus) nous laisse entrevoir une sorte d'accord de mariage entre deux parties qui va être le fil directeur. Mais qu'en est-il vraiment ?

Cette histoire est tout simplement magique, je n'ai rien d'autre à dire ! On apprend tout d'abord à connaître les deux mondes, qui y habitent et la hiérarchie au sein des palais. Sur Osolis règne un paysage de flammes et de feu, tandis que sur Glacium dominent le froid et les tempêtes de neiges. Ce contraste saisissant se voit également dans la culture, la population, la faune,... Impossible de ne pas penser à la mythologie nordique, et aux deux mondes originels, Niflheim (glace) et Muspellheim (feu), qui vont être le point de départ de la création. Elle ne peut que s'y être inspirée, directement ou non ^^ Mais revenons à nos moutons : l'histoire est passionnante, pleine de rebondissements, de suspense, et la romance ne prend pas trop de place, comme j'en fais souvent la critique pour d'autres ouvrages. Ici, pas d'histoire d'amour à l'eau de rose avec des "Je t'aime" et des "Je pense à lui", à la Twilight, mais un parfait assaisonnement qui m'a laissé une très belle impression.

C'est le monde d'Osolis que l'on découvre en premier, celui d'Olina (le personnage principal), dont elle est ni plus ni moins que la princesse. Bientôt, elle va devenir la Tatuma du royaume et reprendra ainsi les rênes du pouvoir que sa mère lui a légué. Sa vie fait un peu penser à un mélange de La belle au bois dormant et de Raiponce, car elle n'a pas d'amis et doit porter depuis sa naissance un voile afin que l'on ne puisse pas voir son visage. De ce fait, elle-même ne s'est jamais vue et doit subir dès le début de l'histoire les directives de sa mère.



« - C'est toi qui choisis de porter ce voile? 
Je fais "non" de la tête, et brutalement, Kedrick se met à bouillir de rage.
- Ta mère est une vraie connasse!
Je n'ai aucune idée de ce que signifient "putain" et "connasse", mais à mon ais, ce ne sont pas des mots gentils.
- Et tu n'as vraiment jamais vu ton visage? Même pas dans un miroir? Une source d'eau chaude? demande-t-il? 
- Jamais. Les sources sont trop sombres, et les miroirs sont interdits dans les rotations royales. Je peux que toucher mon visage, c'est tout.»

La ressemblance avec les deux princesses citées plus haut est encore plus fragrante si je vous dis qu'Olina a passé son enfance (10 ans) enfermée dans une tour, loin de tout contact visuel. Le reste de sa vie, elle a pu avoir une vie "normale", du moment qu'elle ne montrait pas son visage. Sa mère, la Tatuma actuelle ne l'aime franchement pas et ne manque pas de lui rappeler, ce qui entraîne de nombreux conflits... humm, je n'en dirais pas plus sur ce sujet au risque d'en dire trop !  😆😆



« - Qu'est-ce qui m'empêcherait d'enlever mon voile et de montrer mon visage à tous ceux que je rencontrerai là-bas ?
Ma voix se fait plus forte : j'avance vers le balcon, rejetant la tête en arrière afin de pouvoir continuer à observer ses réactions. 
Le rire qu'elle lâche est  trop aigu. Son expression n'a pas changé d'un pouce, mais la nervosité de sa voix la trahit.
- Si tu veux montrer à tout le monde ton visage repoussant, c'est ton choix, dit-elle.
- Mon choix ? Pourquoi est-ce que vous ne me l'avez pas dit plus tôt ? Et dire que je pensais que vous m'aviez expressément interdit de le faire. Mais dans ce cas, vous ne m'en voudrez pas si je...
Je lève ma main vers l'extrémité de mon voile, qui tombe de mes épaules et m'arrive jusqu'à la clavicule.
D'un bond, ma mère se lève du trône et agrippe la balustrade.
- Tous les miroirs de la Cinquième seront détruits ! s'exclame-t-elle avant de lever une main à nouveau.
A l'intérieur, je danse de joie : elle m'a montré qu'elle avait peur ! Si elle était juste restée assis, elle aurait gagné. Jamais je n'aurais mis ma menace à exécution. »

Par la suite, nous découvrons l'autre monde, celui de Glacium et de son prince venu en paix sur Osolis pour tenter de mettre en place une entente respective. Comment est Glacium? Qui est ce prince? Comme l'on peut s'en douter, Glacium est régit par la glace et son peuple est tout le contraire du peuple Solatis : ils ont une vie de débauche, un vocabulaire très familier, et n'hésitent pas à dire tout ce qu'ils pensent sans réfléchir.



« J'enfile mes bottes et je les écrase sur le sol, qui est couvert d'un tapis de pétales blancs. Le son me ravit. J'en rassemble une grosse poignée dans ma main avant de la montrer aux autres.
- Qu'est-ce que c'est, ça ? demandé-je en riant, tout en regardant les pétales tomber sur leurs épaules.
Certains se mettent à rire lorsqu'ils entendent ma question.
- Ce sont les larmes gelées des enfants malheureux, dit Sanjay en détournant la tête.
Horrifiée, je baisse les mains : la substance blanche retombe sur le sol.
Les délégués éclatent de rire ; Adnan se jette sur Sanjay avec un grand sourire et le pousse par terre, frottant son visage contre la matière blanche. Malir secoue la tête, l'air amusé.
- C'est de la neige, Tatuma, explique Roman. Elle tombe du ciel quand il fait très froid. »

Je pourrais continuer à chroniquer des heures ce livre, mais il est temps pour moi de m'arrêter, sous peine d'en dire bien trop. Vous l'aurez compris : entre ces deux personnages, Olina et le prince de Glacium, quelque chose va se passer et tout bouleverser. Mais que va-t-il se passer Ophélie ? À vous de le découvrir. En tout cas, sachez-le, on ne s'ennuie pas, du début à la fin, et il y a vraiment des moments chauds ! Le rythme est intense et l'auteur sait comment jouer avec nos émotions pour nous tenir en haleine jusqu’à la dernière page. Sa plume est fluide et agréable, et l'on rentre dans l'histoire sans forcer car tout y est bien expliqué. Bref, je suis très admirative du travail de l'auteur et je ne peux que vous recommander à tous de vous ruer dessus, sans attendre. Vous ne le regretterez pas !
En conclusion: Un très bon premier tome, qui me donne follement envie de me plonger dans la suite sans attendre. J'ai pu voir qu'il y avait quatre tomes (en VO hélas pour le moment), et je fais tout pour ne pas céder à la tentation et me ruer sur les trois autres comme une morfale. Prions pour que j'arrive à patienter jusqu'à la traduction du deuxième tome !


 mon profil

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire