samedi 21 janvier 2017

Les contes des royaumes T2: Charme - Sarah Pinborough

 Auteur: Sarah Pinborough

Editions: Milady

Pages255

Prix: 12€90

Date de parution: 18 avril 2014


Style: Conte, Romance

Synopsis: Rappelez-vous les horribles belles-soeurs, le carrosse magique, le bal enchanté, la pantoufle de verre et l’éternel amour né au premier regard… et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Cendrillon, telle qu’elle n’a jamais été révélée… Cendrillon, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction.

Mon avis Comme vous le savez peut-être, j'ai stoppé la saga Des contes des royaumes après avoir lu Poison (le tome 1). Mais pourquoi donc ?? Parce que mettre des scènes de sexe dans une réécriture de conte, alors ça non merci !! Quel intérêt ? Qu'est ce que cela apporte ?
En plus, l'histoire n'était clairement à la hauteur de mes espérances ! Pour vous dire, je n'ai retenu du tome 1 que les phrases choquantes. L'histoire ? Humm... Je ne m'en rappelle plus !😣
La question est donc la suivante : pourquoi entamer le tome 2, si le tome 1 ne m'a franchement pas laissé un bon souvenir ? Pour plusieurs raisons. Déjà, parce que j'ai tous les tomes dans ma bibliothèque (et oui, je me suis faite avoir par les couvertures magnifiques). Enfin, parce que j'en ai marre de ne jamais finir mes sagas ! lol 
Je me suis donc laissé plus de deux ans avant de lire la suite (le temps de digérer la déception...), avec l'objectif d'enfin terminer cette maudite saga avant la fin de l'année 2017 😆

Retour rapide sur le tome 1:



Note: 1/5
Nombre de page: 242


Résumé: Après la mort de la reine, le roi s'est remarié à une jeune femme de 24 ans, d'une beauté déroutante. C'est une dame, blonde avec de beaux yeux, bref, tout l'opposé de Blanche-Neige, Le roi part en guerre pendant un bon bout de temps, et la reine en profite pour prendre les pleins pouvoir sur le royaume. Elle veut à tout prix se débarrasser de Blanche-Neige afin d'être la plus belle du royaume, quitte à en devenir la plus détestée.


Passons enfin au livre en lui même et voyons un peu sa couverture : elle est très jolie (c'est d'ailleurs pour cela que j'ai acheté la série entière), et nous indique clairement le sujet. On sait qu'il s'agit d'une réécriture du conte de Cendrillon car on retrouve sa fameuse pantoufle de verre (bien qu'ici il s'agisse d'une pantoufle de diamant, allez savoir pourquoi). Le tout est en hardback, mon format préféré, donc rien à dire de mal sur ce sujet (si ce n'est juste que c'est un leurre, un hameçon que dis-je une duperie !).

Parlons à présent de l'histoire et des personnages. On découvre Cendrillon, qui a 20 ans, et qui vit avec son père, sa belle-mère et ses belles-sœurs (Ivy et Rose). La différence avec le conte est que sa belle-mère à quitter son statut de comtesse pour se mettre avec son amant qui se trouve être le père de Cendrillon. À ce moment précis, il est veuf, mais à avouer à sa fille qu'il aurait quitter sa mère pour cette femme dans tous les cas (l'élégance même...). Pour cette amourette, la belle-mère a été bannie de la haute société et a couvert sa famille de disgrâce autant que de honte. Il faut dire que se remarier avec un pauvre comptable du peuple (alors qu'elle était déjà mariée !) n'est pas une chose à faire dans cette sphère ! Les belle-sœurs, elles, sont loin du cliché classique, méchantes et médisantes. Ivy est mariée à un comte et ne vit donc pas avec Cendrillon. Il ne reste que Rose, qui se fait tout le temps critiquer par Cendrillon et qui doit répondre aux caprices constants de sa mère.

"Elle doit être folle si elle imagine qu'un homme aussi merveilleux que le prince pourrait envisager d'épouser une grosse dondon telle que Rose."

Rose vit sous la pression constante de sa mère, qui veut revivre sa jeunesse et remonter dans la haute société par le biais de sa fille. Ce qui est étrange, c'est qu'ici, c'est Cendrillon qui maltraite et rabaisse constamment Rose, agissant comme une petite fille gâtée. Cela est très déroutant quand on connait l'histoire classique, d'autant plus que Cendrillon a perdu toutes ses qualités qui faisaient d'elle une femme parfaite et un peu naïve, pour devenir ici exécrable, imbue d'elle-même, égoïste, sans cervelle, obsédée, et même perverse ! Impossible de s'attacher à une personne comme celle-là, même si elle s'appelle Cendrillon ! Là on est plus dans la réécriture de conte, on est carrément dans le détournement d'histoire !

Voici une petit résumé des caractères des personnages :
Cendrillon est une nympho, imbue d'elle même, bourrée de défauts horribles. 
Son père ne sert strictement à rien, ne se préoccupant pas de sa fille. Il préfère s'enfermer dans l'écriture de son roman.
Sa belle-mère vit dans la luxure et passe son temps à se plaindre 24h/24, regrettant son ancienne vie.
Le prince est un pur idiot.
Rose est un pantin pathétique, qui se coupe l'orteil pour rentrer dans la pantoufle....
Bref, une belle brochette de bras cassés ! 

Revenons à l'histoire. Les choses peuvent aller jusqu'à cette page 32, point de départ de mon véritable cauchemar de lecture, dans le même esprit que Poison. Les scènes de sexe arrivent et s'incrustent dans une histoire où elles n'ont vraiment pas leur place ! Cela devient dégoûtant, mais aussi gênant... La seule question qui est venue à mon esprit : Pourquoi ? Dîtes-moi ce que tout ça peut bien apporter ? Je ne vois pas le rapport avec le conte d'origine, ni même l’intérêt de cette démarche de vouloir tout révolutionner. Provoquer ? Les personnages sont pervers, complètement obsédés par le sexe et atteints de tous les vices de ce monde. Une vraie décadence ! Vous avez dit "Excitant" ? Moi je dis "Écœurant" !

Je ne sais pas si l'auteur est frustrée ou perverse de base, mais je commence à me poser sérieusement la question..😕😶. Quel plaisir y a-t-il à partir dans ce genre d'extrêmes sur un conte au départ populaire ? Quel est l’intérêt de changer toute l'histoire ainsi que tous les personnages ? Je suis franchement choquée, car je me dis qu'une petite fille peut très bien acheter ce livre, attirée comme moi par une couverture vraiment réussie. Lire ce genre de scène (avec tous ces détails) peut traumatiser les plus jeunes. Pour ma part, c'était plutôt de l'exaspération...

Donc vous l'aurez compris, la lecture a encore été une catastrophe pour moi, avec une réelle impression d'avoir tout simplement perdu quelques heures de ma vie. Sarah Pinborough ruine les contes de notre jeunesse ! Et le pire, c'est que je n'en vois strictement AUCUN intérêt. La démarche est inutile, et le résultat est stérile. Entre les pervers, les cannibales (car oui, on a même le droit à un petit feat avec Hansel et Gretel en mode cannibalisme !!!), les violeurs, les tueurs (et j'en passe)... Je ne sais pas quoi dire d'autre tant je suis exaspérée. Autant arrêter là !

Je ne recommande pas du tout ce roman, même s'il est mieux écrit que le tome 1 dans l'ensemble. Il ne répond pas du tout à cette promesse faite : "Cendrillon le conte de fées revisité: cruel, savoureux et tout en séduction [...] Ouvrez ce livre et plongez-vous dans la véritable histoire de Cendrillon, telle qu'elle n'a jamais été révélée..."

On est à la limite du mensonge et du vol...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire