vendredi 29 janvier 2016

Cité 19: T1 Ville noire - Stéphane Michaka

 Auteur: Stéphane Michaka

Editions: Pocket jeunesse

Pages: 348

Prix: 16€90

Date de parution: 7 octobre 2015

StyleThriller, jeunesse

Site de l'auteur: 
 http://www.stephanemichaka.com/

Synopsis: Que faisait le père de Faustine à minuit au sommet de la tour Saint-Jacques ? Et qui l'a précipité dans le vide ? Convoquée pour identifer le corps, Faustine ne reconnaît pas les mains de son père. Persuadée qu'il a été kidnappé par une secte mystérieuse, elle se lance sur la piste d'un inquiétant personnage. Elle suit l'homme dans une station de métro, trébuche, perd connaissance et se réveille... 150 ans plus tôt !Pour Faustine, c'est le début d'une série d'aventures, aux confins du thriller, de la science-fiction et de l'Histoire.


Mon avis : Tout d'abord, je tenais à remercier Babelio de m'avoir sélectionné afin que je puisse découvrir l'univers de cet auteur, mais également le rencontrer en personne.  
Je tiens à préciser que mon avis reste objectif, comme toujours. Il s'agit certes d'un envoi d'un auteur, mais j'ai pour principe de reste objective et impartiale, par respect pour moi-même et pour l'éditeur. Maintenant que tout cela est précisé, passons à la critique :)


Ce livre faisait partie de ma Whislist depuis sa sortie. Autant vous dire que j'ai été super contente quand j'ai appris que j'avais été sélectionnée parmi la masse critique, avec en prime, le livre et une rencontre avec l'auteur lui-même !

J'ai tout de suite été attirée par la couverture, les couleurs, la vue de Paris, etc... Je la trouve vraiment très belle et totalement en accord avec le contenu du livre ! Donc déjà un bon point :p

Viens ensuite l'histoire, qui me tentait bien après la lecture du synopsis. Je n'avais pour ainsi dire jamais lu de livres sur des voyages dans le temps, et j'avais donc une certaine appréhension. Il faut savoir que la série est une duologie, et que le livre est divisé en deux grandes parties. Pour garder l'intrigue intacte et ne pas influencer mon jugement, j'ai décidé de ne lire aucune chronique existante.

Dans la première partie, on découvre Faustine, le personnage principal, et tout ce qui l'entoure. On découvre également un homme qui se rend à un rendez-vous en bas d'une tour, et dont on apprend la mort le lendemain. Cet homme est le père de Faustine et c'est là début véritablement l'histoire. Je n'en dis évidemment pas plus sur cette partie, juste que l'on passe du Paris actuel à celui du Second Empire, ce qui est plutôt troublant (dans le bon sens du terme).

La deuxième partie est plus orientée action et développement de l'intrigue. Un chapitre sur deux, nous changeons de point de vue. Bien sûr, je ne peux pas vous en dire plus à ce sujet, mais c'est un point que j'ai beaucoup aimé.
Les deux parties sont vraiment différentes dans leur contenu et dans leur intentionnalité. La première nous fait rentrer dans l'ambiance, normal d'y retrouver donc pas mal de descriptions et une intrigue qui se met en place lentement par de petits détails très importants. Le rythme est plutôt faible, mais ce n'est pas un mal pour un début de livre. 
La deuxième partie est plus "Wouah", plus "Oulala", bref plus active et passionnante ! Il y a de l'action, des révélations, bref tout ce qu'il faut pour une bonne histoire. Ainsi, le rythme est tout de suite plus soutenu, pour mon plus grand bonheur.

Le personnage de Faustine est assez complexe, et à vrai dire, je ne sais pas si cela est un bon ou mauvais point. C'est une jeune adolescente avec un fort caractère, en crise d'identité. Elle est débrouillarde et très autonome, et la nouvelle de la disparition de son père va être l'élément déclencheur. Etant son dernier parent et son seul point d'attache, elle va être prête à tout pour le retrouver. Au fur et à mesure du roman, on va la découvrir sous d'autres angles, ce qui est très intéressant. On a ainsi l'impression de mieux la connaître au fil des chapitres, dans un Paris qui n'est pas celui qu'elle connaît.

Finalement, on oublie presque que le but initial de Faustine est de retrouver son père, car on se prend vite au jeu de l'enquête que mène l’héroïne sur une série de meurtre commise par "un homme/une bête".

Autre bon point : les descriptions. Car au-delà de l'histoire fantastique, il y a un aspect ludique sur le Seconde Empire, la construction du Paris Haussmannien et le mode de vie des parisiens de cette époque. Toutes ces informations seront peut-être fatigantes pour certains, mais instructives pour d'autres. Pour ma part, j'ai trouvé cela bien dosé, car on apprend pas mal de choses sur cette période, sans pourtant rentrer dans un cours d'Histoire chiant et beaucoup trop long.

Les thèmes abordés sont assez variés. On y traite de ségrégation raciale, de la condition de la femme par rapport à l'homme, mais également des inégalités sociales. On prend aussi conscience de nos avancées technologiques, notamment dans le domaine de la construction, du cinéma, ou encore de la recherche médicale.


Bref, résumer ce livre après une aussi longue chronique n'est pas chose aisée. En tout cas, je ne peux que féliciter l'auteur pour son premier roman jeunesse, car il a su me plonger dans son univers et m'intéresser du début à la fin. Et pourtant, croyez-moi, je ne partais pas du tout conquise. J'ai trouvé sa plume fluide et son style plaisant, avec une déconcertante facilité à nous faire rentrer dans une autre époque. Et même si la première partie est un peu lente et plus explicative, le roman va crescendo pour décoller à la deuxième partie. La fin est particulièrement réussie car elle nous tient en haleine, laissant les amis de Faustine dans une situation critique. Vivement le tome 2 !!

Vous aurez compris que j'ai passé un très bon moment en lisant ce livre, et que je serai en première ligne à la sortie du deuxième et dernier tome. Bon, certes, nous ne sommes pas en présence d'un chef d'oeuvre (tel que je le définit), mais croyez-moi, c'est avec fierté qu'il orne ma bibliothèque regroupant mes plus belles lectures. Une excellente surprise !

UN ROMAN ÉTONNANT PLEINS DE REBONDISSEMENTS


LA RENCONTRE AVEC L'AUTEUR (25/02/2016 - Durée : 2 heures)
  1. Roman d'aventure / littérature de l'imaginaire.
  2. Livre immersif.
  3. Volonté que le livre soit lu par des enfants de 11-12 ans ==> accessibilité.
  4. Volonté de ne pas utiliser un vocabulaire hermétique et pointue.
  5. La fin du livre n'est pas la même que celle du feuilleton.
  6. Au départ, c'était un livre en deux volets.
  7. Préférence de garder du mystère, masquer les grandes parties et laisser place à l'imaginaire

Tome 2 : 3 mars 2016

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire